La Thaïlande veut lever certaine restriction pour les voyageurs.

THAÏLANDE : Le Centre d’Administration de la Situation du COVID-19 ‘CCSA a confirmé que le gouvernement souhaitait lever certaines restrictions de voyage pour les touristes de certains pays, cependant la quarantaine de 14 jours restera en place. Le porte parole Taweesilp Visanuyothin a indiqué que ces levées de restrictions seraient appliquées à 56 pays parmi lesquels l’Australie, les USA et la France, dont les citoyens n’auront plus besoin de visa pour entrer en Thaïlande. Cependant, ils devront présenter un certificat établi maximum 72 heures avant leur voyage confirmant qu’ils n’ont pas le COVID, ainsi qu’une confirmation de réservation dans un établissement de quarantaine (ASQ / ASLQ).

La facilitation de la paperasse permettra d’attirer plus de visiteurs, cependant la quarantaine obligatoire de 14 jours, et les frais qui l’accompagnent, restent encore un frein pour le plus grand nombre.

Pendant leur quarantaine, les visiteurs seront soumis à trois tests COVID-19. Le gouvernement mène une étude afin de déterminer si la quarantaine pourra être réduite à dix jours. Avant cela, les personnes arrivant en quarantaine étaient testées deux fois, entre trois et cinq jours après l’arrivée, puis un à deux jours avant de sortir de quarantaine. La politique de trois tests par quarantaine se poursuivra jusqu’à la fin de l’année. Ensuite, les officiels analyseront les résultats de l’étude et décideront si la quarantaine pourra être réduite à dix jours. L’analyse de l’étude débutera le 1er Janvier, pour une conclusion attendue autour du 15 Janvier.

La quarantaine obligatoire de 14 jours a un effet non négligeable sur le secteur touristique et les officiels espèrent qu’une réduction de la durée de quarantaine encouragera davantage de touristes à visiter le pays. Cependant, le ministre de la santé publique Anutin Charnvirakul a précisé qu’une réduction de la durée de quarantaine ne s’appliquerait qu’aux personnes arrivant de pays considérés sûrs.

Les ministres et l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (TAT) ont déjà annoncé le maintien de la fermeture des frontières thaïes aux voyages généralisés jusqu’à au moins Avril. Pour une fois, l’habituellement optimiste gouverneur de la TAT Yuthasak Supasorn a été totalement honnête sur la situation.

“Il y a des facteurs imprévisibles qui entrent en jeu si l’on essaye de prédire comment se déroulera 2021, comme par exemple la disponibilité d’un vaccin, le nombre d’infections et les restrictions de voyage. Le secteur touristique pourrait ne pas retrouver ce qui seraient considérés comme des revenus ‘normaux’, soit au moins 80% des niveaux pré épidémie, avant 2022.”

De son côté, Taweesilp a indiqué que le CCSA apportait son soutien aux célébrations de fin d’année, en demandant aux organisateurs et aux participants de respecter les mesures de contrôle de la maladie. Le premier ministre Prayut Chan-o-cha a proposé de séparer les grandes zones de célébrations en plus petites zones où le nombre de participants sera limité, et averti que les évènements qui ne respecteraient pas les mesures sanitaires contre le COVID-19 pourraient être annulés.

“Des mesures strictes doivent être mises en œuvre pour que la population puisse profiter des célébrations du Nouvel An. Je ne veux pas que le public souffre du COVID-19 après le Nouvel An. Tout le monde doit coopérer pour la sécurité du pays.

Laisser un commentaire